Ginette Chartier Tremblay

Je demeure à Upton depuis 8 ans.

Je suis aidante depuis environ 2 ans. J’ai fait la rencontre de Sylvie, elle faisait la promotion pour les aidants naturels dans le Centre d’Achats d’Acton Vale.

D’habitude, lorsque les gens m’abordent pour des questionnaires ou des concours je m’arrange pour m’éloigner d’eux ou je dis carrément « non ». Lorsque j’ai vue Sylvie avec son grand sourire je l’ai écouté au sujet d’un cours pour les aidants naturels. Elle m’a donné sa carte et m’a convaincu. J’ai commencé les cours depuis les Fêtes.

Mon mari Louis est cardiaque et il a perdu son permis de conduire parce que sa vision n’est pas bonne. Ses reins ne fonctionnent pas très bien. Il a beaucoup de difficulté à marcher, son poids est trop haut.

C’est à ce moment-là que j’ai commencé les cours pour le programme pour les aidants naturels. J’ai oui mais j’étais sceptique. Je n’étais pas habitué à demander de l’aide. J’ai appris beaucoup de choses : de ne pas me sentir coupable, de demander de l’aide que nous pouvons avoir avec le réseau. On apprend à se connaître nous-mêmes, à dire oui et aussi à dire non. Des fois on pense qu’il y a juste nous qui ont des problèmes et bien non, le gazon a l’air plus vert chez le voisin mais ce n’est pas le cas.

En plus avec les jours de répit comme les Libellules, ça nous oblige à penser à nous et à faire ce qu’il nous plait. J’ai forcé mon mari à participer aux Libellules. Il voit d’autres gens comme lui qui a besoin d’aide. Maintenant il aime ça et ça lui change les idées. Je souhaite que cela dure longtemps.

Merci de nous aider et longue vie au café-rencontre ça fait du bien de voir que l’on est pas seul.

Print Friendly